ESCALADE (0)

L’escalade, ou grimpe, parfois appelée varappe, est une pratique et un sport consistant à se déplacer le long d'une paroi pour atteindre le haut d'un relief ou d'une structure artificielle, par un cheminement appelé voie et avec ou sans aide de matériel. Le terrain de jeu du grimpeur va des blocs de faible hauteur aux parois de plusieurs centaines de mètres en passant par les murs d'escalade. Physiquement, l'escalade est un sport complet sollicitant aussi bien les mains et les bras que les jambes et le tronc ainsi que des aptitudes mentales importantes.

Cette discipline se crée progressivement à la fin du xixe siècle dans les courses des premiers alpinistes vers les grands sommets, avant de se démocratiser au siècle suivant, devenant populaire dès la fin des années 1970. Les premières compétitions officielles sont organisées en 1988 par l'Union internationale des associations d'alpinisme (UIAA). Chaque année est organisée une Coupe du monde de difficulté, de bloc et de vitesse, et tous les deux ans des championnats du monde, l'ensemble étant supervisé par la Fédération internationale d'escalade (IFSC).

Il existe deux différents types d'escalade, classés selon les méthodes utilisées pour atteindre le sommet d'une voie :

  • l'escalade libre, parfois désignée par le grand-public comme « escalade à mains nues44 », regroupe toutes les différentes pratiques de l'escalade où le grimpeur se sert uniquement de ses capacités physiques et des prises offertes par le rocher pour réaliser ses ascensions45. À l'exception des chaussons d'escalade et de la magnésie, le matériel utilisé ne sert que pour l'assurage en cas de chute, contrairement à l'escalade artificielle où du matériel peut pallier le manque de prises ;

 

  • en escalade artificielle, la corde et autres équipements sont également utilisés pour la progression du grimpeur. Celui-ci peut alors se hisser en tractant sur les ancrages mis en place (pitonsspitscoinceurs, crochets, etc.) et en se dressant sur des étriers qu'il accroche à ces ancragesA 7. Le recours à un trop grand nombre de spits est mal vu des « puristes » de l'escalade artificielle car il les prive du plaisir de chercher les « faiblesses du rocher » où ils vont pouvoir placer leurs ancrages et de choisir ceux les plus adaptés à la situation. Il arrive que d'anciennes voies d'escalade artificielle soient gravies en escalade libre (on parle alors de « libérer » une voie), c'est notamment le cas de The Nose dans le parc national de Yosemite

Connexion

Contact

...